Le plan CATCH pour la reconversion du site de Caterpillar

Thomas Dermine, Consultant en charge de la relance économique du bassin carolorégie et Benoît Moritz, Architecte & Urbaniste, Associé du bureau MSA nous présenteront le plan Catch pour la reconversion du site de Caterpillar à Charleroi, le mercredi 29/11 à 17h30, dans les Amphis Opéra (Salle Thiry).

Caterpillar annonçait en septembre 2016 la fin de ses activités sur le site de Gosselies. Cette décision devait entraîner la perte de plus de 3.000 emplois (directs et sous-traitants). Ce n’est qu’au terme de longues négociations que Caterpillar a accepté que le site de Gosselies, totalisant plus de nonante hectares, soit cédé pour l’Euro symbolique à la Région Wallonne. C’est que ce site se caractérise par un potentiel de reconversion économique assez unique à l’échelle de la Wallonie, en raison de sa taille et de sa localisation exceptionnelle, le long de grands axes autoroutiers et de l’aéroport de Brussels South.

Un Groupe d’Experts, sous la présidence de Jean-Pierre Hansen, a été mandaté par le Gouvernement Wallon pour définir des axes d’accélération de la croissance de l’emploi dans la Région de Charleroi au départ du Plateau Nord de Gosselies. Une douzaine de chefs d’entreprises ont ainsi travaillé de novembre 2016 à mai 2017 avec IGRETEC et le Comité de Développement Stratégique de Charleroi Métropole pour arrêter les termes d’un plan ambitieux, visant le court et le moyen terme. D’ici 2025, l’ambition du plan CATCH est que la région compte entre 133 et 137 000 emplois, ce qui correspondrait à un taux de croissance annuel moyen de 0.8 à 0.9% entre aujourd’hui et 2025, en ligne avec l’évolution prévue de l’emploi wallon.

Il résulte de ce travail un plan d’accélération baptisé Catalysts for Charleroi – CATCH en abrégé. Quatre secteurs décisifs pour le futur, charbon du Charleroi de demain ont été identifiés dans le cadre du plan : 1. L’industrie manufacturière de pointe, 2. Les transports et la logistique, 3. Les industries du vivant, 4. Les secteurs à la croisée du créatif et du digital.

Au delà de ces priorités en matière de développement économique, le plan CATCH repose sur l’affirmation de l’importance de la qualité urbaine pour remailler la zone nord de Charleroi. Il s’agit ainsi de transformer l’Aéropôle en un cadre de travail connecté et de qualité en misant sur une requalification des espaces publics, de manière à favoriser un urbanisme de proximité favorisant les échanges entre entreprises et travailleurs (logique des clusters).

Cette manière de concevoir l’urbanisme, combinant temps court et temps long des interventions, associant aménagement du territoire et pilotage économique, intégrant des écosystèmes industriels de nature différentes (manufacturières, logistiques et digitales), nous paraît exemplaire d’une nouvelle manière de faire la ville.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s