La vallée de la Meuse, un territoire sous tension climatique

Quelles adaptations du territoire de la vallée Mosane pour faire face aux risques d’inondations et de baisse d’étiage ?

Séminaire ULiège – 12 octobre 2021

La question de l’évolution du climat et de ses impacts sur le risque d’inondations des aires urbaines situées en bord de Meuse est de plus en plus centrale dans les réflexions des aménageurs, urbanistes, paysagistes et architectes, que ceux-ci viennent du secteur public ou privé. Les événements de juillet 2021 sont venus brutalement nous rappeler combien la vallée Mosane était soumise à un aléa d’inondations significatif et que celui-ci était susceptible de se renforcer en raison du changement climatique.

Réemployer les friches de la vallée, faire des cours d’eau des lieux de vie urbaine qualitative, maintenir de l’activité économique productive en vallée pour miser sur la multimodalité des lieux, ces questions doivent tenir compte des incidences de l’évolution du climat et de l’urbanisation sur les précipitations.

Différentes solutions techniques peuvent être envisagées pour faire face au risque accru d’inondations : rehausse des murs de protection des crues, renforcement éventuel des stations de pompage de l’AIDE et/ou recalibrage du réseau d’évacuation des eaux. Le risque climatique peut également être abordé sous l’angle de l’aménagement, de manière à laisser davantage de place à l’eau et à intégrer les épisodes de crues dans la conception urbaine et architecturale à travers des constructions « dry-proof » ou « wet proof ».

De telles solutions sont-elles applicables dans la vallée Mosane au vu du niveau d’anthropisation du territoire (subsidence, modification du relief du sol, urbanisation à proximité immédiate du cours d’eau) ? Quelles solutions privilégier, à quel endroit ? Il convient par ailleurs d’aborder les aspects sociaux du sujet. Tout comme pour les ilots de chaleur urbains, ce sont majoritairement les populations les plus faibles économiquement qui sont les plus exposées au risque d’inondation.

Objectifs de la rencontre

Il s’agit d’échanger des informations sur le risque d’inondation dans l’agglomération liégeoise (de Flémalle à Oupeye) et d’évoquer les différentes possibilités d’y faire face, via notamment des aménagements paysagers. La rencontre se donnera aussi l’ambition d’élargir le champ de réflexion des participants, en espérant qu’elle suscitera d’autres rencontres par la suite.

Ces échanges s’inscrivent dans la perspective de l’élaboration du futur Schéma de développement territorial communal (SDC) de la Ville de Liège, des MasterPlans de Herstal et de Seraing, ainsi que de l’étude TER sur le devenir des quatre grands sites Arcelor à requalifier (HF6, Cockerie, HFB et Chertal).

Programme du séminaire

  • Introduction de la séance par Jacques Teller (ULiège – Faculté des Sciences Appliquées)
  • Risques d’inondations dans la vallée mosane : présentation de l’étude réalisée par l’ULiège en 2013 et mise en perspective.  Benjamin Dewals (ULiège – Faculté Sciences Appliquées).
  • Modifications des régimes hydriques et impacts sur la ressource en eau : quelles perspectives et risques pour le développement du transport fluvial ?  Philippe Dierickx (SPW).
  • Gestions des inondations et des risques naturels par les projets de territoires et de paysages : Frédéric Rossano (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg), auteur du livre : « La part de l’eau vivre avec les crues en temps de changement climatique ».

2 réflexions sur “La vallée de la Meuse, un territoire sous tension climatique

Répondre à duchesne niels Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s